Place Ernest Pillon 91310 LINAS

Construite d'une part dans la vallée et d'autre part, étagée sur les coteaux, Linas est arrosée par la Sallemouille.

D'une surface relativement conséquente (750 hectares) et dotée d'une faible densité de population dans un milieu semi-urbain (700 habitants au km2), Linas se situe à une trentaine de kilomètres de la capitale et à la croisée des axes routiers RN 20 et RN 104 (Francilienne). Sa population est estimée à 6950  habitants au recensement de 2014.

Quelques repères historiques

Des sépultures datées des IIIème et IVème siècles attestent qu'un village mérovingien durable s'est installé autour d'un édifice religieux situé à peu près à l'emplacement de l'actuelle église.

Le nom de Linas apparaît pour la première fois dans une charge du roi Louis d'Outremer datée de 936.

Vers 1750, le chemin entre Paris et Orléans est modifié: il emprunte l'actuel tracé de la RN 20.

En 1924, un anneau de vitesse ainsi qu'un circuit routier sont réalisés, et jusqu'à la seconde guerre mondiale, ce sera l'autodrome le plus important de France.

Pourvue d'excellentes terres cultivables incitant l'installation de nombreux maraîchers, la commune développa parallèlement très tôt une activité de type artisanale.

Situé sur la route menant à Paris, Linas fut pendant très longtemps un village d'étape avec de nombreuses auberges.

La construction du chemin de fer entre Paris et Orléans amena la ruine des relais et la disparition des petits métiers (maréchaux-ferrants..)

Aujourd'hui, la commune a cependant conservé sa vocation économique comme en témoignent les quelques 200 entreprises qui fleurissent sur son territoire.